Kouider Kessoum
1
All posts from Kouider Kessoum
Kouider Kessoum in Kouider Kessoum,

savoir sur le PER

 

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le PER sans jamais oser le demander ! (part.1)

La notion de PER est probablement la notion la plus galvaudée et en même temps la moins bien comprise dans le petit monde des investisseurs non seulement individuels mais aussi professionnels.

L'objet de cette note est de rassembler les différentes concepts qui sont le plus communément évoqués lorsqu'on parle de PER et d'en montrer les forces et les limitations à l'usage.

Mon objectif est de vous rendre autonome dans la prise de décision, après ce sera à vous de décider ce que vous souhaitez en faire.

Qu'est ce qu'un PER ?

On parle dans la littérature anglo-saxonne de PER pour Price Earning Ratio, soit en français de ratio prix sur résultat ou bien encore de P/E pour Price/Earning per share (EPS) ou en français Prix/Résultat par action.
Il s'agit pour être précis du cours de l'action d'une entreprise divisé par le résultat annuel (glissant éventuellement) par action de cette entreprise. En français on l'appelle aussi multiple de capitalisation des bénéfices.

L'inverse du PER ou résultat par action divisé par le cours de l'action représentera alors le rendement de l'action.

Pourquoi parle-t-on de plusieurs PER ?

Les différents types de PER dépendent en fait de deux facteurs :

- le mode de calcul des résultats : comptable ou opérationnel

- la situation dans le temps de ces résultats : réellement constatés ou anticipés

Nota: Je passe sous silence les pro-forma et core P/E earnings

Le résultat GAAP ou "as reported"
La génèse de l'appréciation des résultats remontent à la crise de 1929 époque à laquelle il n'existait aucune norme en matière comptable et d'information financière ce qui a conduit beaucoup d'investisseurs à des déconvenues cruelles lorsqu'ils ont découvert que ce qui leur était annoncé était du vent.
Après la création de la SEC en 1933 et sous l'impulsion de celle-ci, les Commissaires aux comptes réunis au sein de l'American Institute of Certified Public Accountants (AICPA) vont à partir de 1939 définir des règles définissant les rapports financiers. Ces règles sont connues sous l'appellation generally accepted accounting principles pour principes comptables généralement admis ou GAAP. Elles sont aujourd'hui supervisées par le Financial Accounting Standards Board ou FASB (équivalent du Conseil national de la comptabilité).

L'utilisation de ces règles comptables GAAP permet de définir les résultats des entreprises qui sont baptisés earning as reported ou earning GAAP. L'emploi du terme as reported est souvent à l'origine de confusions. Certains n'en retiennent que la traduction au pied de la lettre "comme rapporté" et pensent qu'il ne s'agit que de PER publiés. En fait les analystes peuvent publier des anticipations des résultats comptables, on obtient alors des résultats prévisionnels "as reported" ou en langage clair des résultats prévisionnels selon la règle comptable GAAP.

Ces résultats sont définis comme "Earnings including all charges except for discontinued operations and extraordinary items, as defined by GAAP. This is the broadest measure of corporate performance of the three considered here. It is also the traditional measure with a long history. It has been used for the S&P 500 and for company analyses for decades." "Les résultats incluant toutes les charges sauf pour les activités abandonnées et les éléments exceptionnels, tels que définis selon le GAAP. C'est la plus large mesure du rendement de l'entreprise des trois prises en compte ici [ajout par l'auteur: GAAP, operating et proforma].
C'est aussi la mesure traditionnelle ayant le plus long historique. Il a été utilisé pour le S&P 500 et pour les analyses d'entreprises pendant des décennies."

 

 

 

Le point fort de l'utilisation des résultats "as reported", et donc des PER déduits, est donc cet historique important remontant à 1936 fourni par Standard&Poors et comme le souligne Standard&Poors "As Reported Earnings are essential if long periods of historical data are important", "Les résultats GAAP sont essentiel si l'historique a une importance".

Sa faiblesse principale est de prendre en compte certains éléments qui ne seront pas forcément repris dans les périodes futures.