Kouider Kessoum
1
All posts from Kouider Kessoum
Kouider Kessoum in Kouider Kessoum,

Stratégie de type market-making

 

Stratégie de type market-making

Une stratégie de type market-making est une market neutral consistant pour un intervenant à passer des ordres d'achats passifs ou de vente, généralement à l'aide d'un algorithme de trading. Les intervenants sur ce type de stratégie peuvent ou non avoir le statut officiel de market maker

L'avantage de posséder le statut de market-maker est de ne pas avoir à payer les appels de marge, d'avoir accès à la totalité de la profondeur du carnet d'ordres, et de recevoir une compensation financière pour apporter de la liquidité au marché. En revanche, les market-makers avec statut ont l'obligation de coter en toute situation de marché, ( par exemple à l'achat quand le marché s'effondre)

Rappelons que pour qu'une transaction ait lieu, il est absolument nécessaire d'avoir deux intervenants, celui qui initie la transaction, et celui qui vient apporter la liquidité en se positionnant en contrepartie. Généralement, cette contrepartie est un market-maker, mais il peut également s'agir d'autres intervenants, qui n'ont pas ce statut et qui se dirigent vers des stratégies, manuelles ou automatiques, orientées market-making.

Alors que les market-makers avec statut doivent assumer leurs obligations en tout temps, les markets-makers sans statut, eux, ne sont pas contraints et désertent alors le marché en ne désirant plus s'afficher comme apporteur de liquidité sur les ordres de vente.

Selon une documentation AMF, en Avril 2010, 3 membres de marché d'Euronext agissaient en compte propre pour près de 50 % des ordres sur actions du CAC40, sous-jacents largement utilisés par tous types d'investisseurs. Ce chiffre est probablement bien plus élevé concernant les contrats Futures et peut s'estimer à 80% voire 90%. Les ratios d'exécution de ces ordres sont seulement de 1% à 5%. Dès lors, on peut considérer que 95% à 99% des ordres en carnet sont "faux". Les marchés sont donc manipulés en cela qu'un petit nombre d'intervenants est au final responsable de la majorité des transactions. De plus, ce petit nombre d'intervenants "joue" avec la liquidité du carnet. Ainsi, toujours selon l'AMF sur une valeur du CAC40 au cours d'une journée de trading particulièrement active, le volume d'ordres sur Euronext Paris laisse apparaitre près de 800 000 messages (ordres ajoutés/annulés/modifiés/transactions) pour seulement 540 000 ordres passés

Les 5 plus gros intervenants émettent pour près de 80% de ces messages qui sont émis à un rythme pouvant aller jusqu'à 600 par seconde, avec un temps minimum entre 2 messages consécutifs d'un même intervenant de l'ordre de 7 microsecondes.

Ainsi si la liquidité visible au carnet augmente, la liquidité réelle quant à elle diminue...